La controverse - Espace Galilée® Espace Avalon - Espace Carrel® - R.P. Joseph Carrel (Galilée)® - Tania - Irame - Marie-France Carrel - Route de Raisse 30 - CH-2855 Glovelier - +41 32 426 43 37 - Boulevard de Pérolles 57 - CH-1700 Fribourg - Chemin des Morettes 3 CH-1867 Ollon +41 26 424 24 01 - +41 79 763 28 08 - +41 79 327 94 65

Espace Carrel & Espace Avalon
Aller au contenu

La controverse

Dossier Guérison > Evolution Quantique

Le concept de réincarnation n'a de sens que si la population mondiale est constante ou diminue. Ce n'est malheureusement pas le cas, car celle-ci augmente de façon quasi exponentielle. En d'autres termes, nous avons beaucoup plus de naissances que de morts et nous devrions avoir un déficit «âmes». Pour que la croyance en la réincarnation reste fondée, il faudrait qu'au moins une des hypothèses suivantes soit vraie

Une entité peut se réincarner dans plusieurs corps en même temps.


Si pour les fins de mon exemple je suppose que la population mondiale au temps de Cléopâtre était de dix millions et qu'elle est aujourd'hui de cinq milliards. Ceci veut dire que Cléopâtre se réincarne aujourd'hui simultanément dans 500 personnes. N'oubliez pas que selon cette croyance, les âmes ne se réincarnent pas perpétuellement.

Elles finissent par «» et se fondre dans Dieu ou dans la grande énergie cosmique si vous êtes d'allégeance «âgeuse». Cinq cents personnes sont donc un minimum. Bien sûr, si vous considérez toutes les personnes qui lors de «égression» dans leurs vies antérieures se disent la réincarnation de Cléopâtre, 500 personnes c'est bien peu. Curieusement nous avons beaucoup de «éopâtre» et de «éon» et bien peu de servante de «éopâtre&» ou de boulanger de «éon».




En fait, plus vous avez une biographie bien détaillée et plus vous avez de chances de vous réincarner. Cela dit, tant que je ne croiserai pas sur la rue un autre moi-même dans un autre corps, je suis forcé de rejeter cette hypothèse.

  • Je rejette aussi cette explication parce que je la trouve injuste.


  • Je travaille très fort à l'élévation de mon âme.


  • Je mène une vie d'ascète et de mystique.


En fait, je suis presque un saint.

Qui me dit que pendant que je me tape tout le travail, les 499 autres moi-même ne font pas la fête et ne mènent pas une vie de débauche et de luxure? Cependant, à la défense des autres moi-même, je dois avouer que le fait d'être tombé sur un autre corps que le mien, peut les aider à mener une vie de conquêtes sexuelles et d'orgie.

Il existe des corps dépourvus d'âme.

Nous pourrions aussi supposer qu'il existe des corps sans aucune entité à l'intérieurdes espèces de «» sans aucune personnalité. reconnais avec vous que cette hypothèse est séduisante si nous observons le comportement de certains politiciens. Malheureusement, puisque la population mondiale s'est accrue récemment de plus de cinq milliards d'individus et qu'il ne semble pas y avoir autant de «» autour de nous, je dois aussi la rejeter.


IIème concile de Constantinople


Le IIe concile œcuménique de Constantinople fut convoqué en 553 par l'empereur Justinien dans un contexte bien précis, celui du monophysisme. Pour essayer de se rallier les monophysites, Justinien souhaitait anathémiser trois évêques d'Antioche, dont les monophysites [Le monophysisme (de « monos », unique, et « phusis », nature) soutient que le Christ ne possédait qu'une seule nature : la nature divine.] considéraient les écrits comme nestoriensThéodore de Mopsueste, Théodoret de Cyre et Ibas d'Edesse. On réfère à ces écrits par l'expression des «Trois Chapitres». [Les «Trois Chapitres»ce terme désigne trois groupes de textes]

Le pape Vigile refusa obstinément de s'associer à cette condamnation, qui lui paraissait porter atteinte aux décisions du concile de Chalcédoine. Les participants au concile étaient en majorité orientaux. Malgré le refus du pape de participer au concile, celui-ci condamna les Trois chapitres.

Après de nombreuses péripéties, le pape Vigile finit par reconnaître ses décisions. Son successeur Pélage I fit de même, mais en 557, l'évêque d'Aquilée rejeta les conclusions du concile et se constitua en Patriarcat d'Aquilée, autocéphale et indépendant de Rome et de Constantinople (schisme des Trois Chapitres).

Enfin, le résultat recherché par Justinien vis à vis des monophysites ne fut pas atteintils finirent par constituer des Églises séparées.


Les quatorze anathématismes du IIe concile de Constantinople


  • 1 Anathématisme. Si quelqu'un ne confesse pas que la nature ou substance divine est une et consubstantielle en trois personnes, le Père, le Fils et le Saint-Espritqu'il soit anathème.


  • 2 Anathématisme. Si quelqu'un ne confesse pas dans le Verbe de Dieu deux naissances, l'une incorporelle par laquelle il est né du Père avant tous les siècles, l'autre selon laquelle il est né dans les derniers temps de la vierge Marie, Mère de Dieuqu'il soit anathème.


  • 3 Anathématisme. Si quelqu'un dit que ce n'est pas le même Christ-Dieu-Verbe, né de la femme, qui a fait des miracles et qui a souffertqu'il soit anathème.


  • 4 Anathématisme. Si quelqu'un ne confesse pas que la chair a été substantiellement unie à Dieu le Verbe et qu'elle était animée par une âme raisonnable et intellectuellequ'il soit anathème.


  • 5 Anathématisme. Si quelqu'un dit qu'il y a deux substances ou deux personnes en Notre-Seigneur Jésus-Christ, et qu'il ne faut en adorer qu'une seule, comme l'ont écrit follement Théodore et Nestoriusqu'il soit anathème.


  • 6 Anathématisme. Si quelqu'un ne confesse pas que la sainte Vierge est véritablement et réellement Mère de Dieu, qu'il soit anathème.


  • 7 Anathématisme. Si quelqu'un ne veut pas reconnaître que les deux natures ont été unies en Jésus-Christ, sans diminution, sans confusion, mais que par ces deux natures il entende deux personnesqu'il soit anathème.


  • 8 Anathématisme. Si quelqu'un ne confesse pas que les deux natures ont été unies en Jésus-Christ en une seule personnequ'il soit anathème.


  • 9 Anathématisme. Si quelqu'un dit que nous devons adorer Jésus-Christ en deux natures, ce qui serait introduire deux adorations que l'on rendrait séparément à Dieu le Verbe et séparément aussi à l'hommeet qu'il n'adore pas par une seule adoration le Verbe de Dieu incarné avec sa propre chair, ainsi que l'Église l'a appris dès le commencement par traditionqu'il soit anathème.


  • 10 Anathématisme. Si quelqu'un nie que Notre-Seigneur Jésus-Christ, qui a été crucifié dans sa chair, soit vrai Dieu, Seigneur de gloire, l'un de la Trinitéqu'il soit anathème.


  • 11 Anathématisme. Si quelqu'un n'anathématise pas Arius, Eunomius, Macédonius, Apollinaire, Nestorius, Eutychès, Origène, avec tous leurs écrits impiesqu'il soit anathème.


  • 12 Anathématisme. Si quelqu'un défend l'impie Théodore de Mopsueste qu'il soit anathème.


  • 13 Anathématisme. Si quelqu'un défend les écrits impies de Théodoret, qu'il soit anathème.


  • 14 Anathématisme. Si quelqu'un défend la lettre que l'on dit avoir été écrite par Ibas à Marisqu'il soit anathème.


Retourner au contenu